Mon cocktail préféré, un délice de Pole Dance, de Voyages et d' Histoires Coquines le tout saupoudré d'Humour.

Sex & the City, c'est fini ?

          Parfois certaines nouvelles nous mettent dans de ces états. C'est simple, à l'annonce de celle la, c'est une partie très précise de mon anatomie qui s'est vue toute excitée, celle réservée au plaisir sériébral, stimulée habituellement par Netflix.

  Sex & the City ça recommence !  


Crédit Photo Warner Bros



     And just like thatfilles femmes, Carrie, Charlotte et Miranda, reprennent du service 😁😁😁, enfin seulement 3 car Samantha sera la grande absente 😥, et Mr Big ne sera pas non plus de la fête 😢, ni Steve 😞.

     Je ne vous refais pas le pitch des saisons précédentes, il y a de forte chances que vous connaissiez la série sur le bout des doigts.
Si ce n'est pas le cas, je vous propose une petite séance de rattrapage, avec en plus une analyse intéressante :



     Des indices sur ce qui nous attend ?   Tout ce que l'on sait pour le moment, c'est que les scénaristes ont décidé de nous conter le quotidien de nos désormais cinquantenaires préférées (le temps passe) dans leur vie d'aujourd'hui. Pour ma part, j'ai dans l'idée que pallier à l'absence de personnages principaux semble relever du tour de force, en plus du reste...





Le temps passe :

          La série originale date grosso modo des années 2000. Depuis de l'eau est passée sous les ponts, j'ai eu le temps de me mettre à la pole, de découvrir pleins de choses avec A2MV 🌼🍆💕🚄🍔🍹🍙, mais surtout de voir les mœurs bien changer 😟. A l'époque on n'avait pas peur de montrer un téton, des godes et de parler sodomie sur une chaine de télévision. 

          Qu'en est-il aujourd'hui ?

          Une vague de féminisme est passée par là #Metoo, avec son lot de revendications plus que légitimes, mais aussi sa dose de puritanisme. Cela n'engage que moi (je développerez peut être dans un prochain article) mais vous pouvez avoir un aperçu du genre de situation à laquelle on arrive, ici.

Le temps à venir :

          Tant de questions sur cette suite !
     Que va devenir l'esprit de la série ?  Le revival sera -t-il aussi pétillant que l'original ?  Aussi libérateur et militant pour l'émancipation des femmes ?  Les hommes resteront-ils écornables dans leurs images de sextoys échangeables ?  Va-t-on plonger dans un univers pseudo féministe pour rentrer dans les normes de la société actuelle ?   

          Allez vous cachez ce téton que je ne saurais voir à une heure de grande écoute ?



          Espérons bien sûr le meilleur, car qui sait, cela pourrait peut être un jour déboucher sur un reboot tout neuf avec de tout nouveaux personnages plus déjantés que les premiers.    😍


                    XX Plein de je ne porte pas de soutien gorge, il fait un peu frais, et alors ? 


Share:

Take a bath/baffe with Emily in Paris

          Hey ! Il est l'heure de se faire couler un bon bain moussant et d'entamer une boite de délicieux macarons pour savourer Emily in Paris.
     Contrairement à B, j'ai bien l'intention de les déguster ces fameux macarons (mes préférés ceux à la vanille et aux parfums de fruits, message à qui voudra bien l'entendre)

Bien installés ?   Alors partons à la découverte d'une série Netflix, produite par Darren Star :


Crédit Photo Netflix


          Emily in Paris ou les aventures d'une jeune Américaine qui part, devinez où, mais oui, à Paris, pour travailler dans le marketing. La série met l'accent sur le choc culturel entre nos deux pays et n'est pas sans mettre en exergue de nombreux clichés, non sans un brin de vérité. Le tout sur un fond glamour, drôle et rafraichissant à souhait.




On plante le décor dans un Paris, idyllique mais pas que...


          C'est avec un plaisir non dissimulé que je redécouvre les rues de la capitale. La ville est magnifiée, on se promène sur les bords de Seine, on longe les bâtiments Haussmanniens, se retrouve sur un célèbre toit terrasse face à l'opéra, grimpe sur les hauteurs pour admirer la vue ...  Les monuments et autres lieux si romantiques fournissant naturellement le décor idéal.
     Emily y débarque dans un style très Blair Waldorf avec quelques touches de tulle à la Carrie Bradshaw qui aurait troqué ses Manolo pour des Louboutin.
    Les fans de mode vont en prendre plein les mirettes ! 
    


Première impression


          On ne peut pas dire que les premières minutes de la série m'aient tout de suite séduite, en cause un doublage très étrange. C'est que tout au long de la série, Emily parle français avec un accent anglais assez caricatural. Si pour plus d'authenticité on choisit de basculer en VO, on se rend compte que l'on est pas plus avancé, car ce sont les acteurs français, avec un accent super français, qui parlent anglais (à tel point que je me suis reconnue). Bref de quoi à en perdre son latin !

     Heureusement en passant outre, on s'habitue, et au fil des épisodes il nait même une connivence entre l'actrice et nous. On comprend alors le sens de ses phrases, bien mieux que ne le font les autres personnages. Pour ne pas rater ce fait, on a droit à un petit avertissement de Netflix en début de série:

La version française de cette série pourrait donner l’impression qu’Emily parle bien notre langue. 
Faites nous confiance : ce n’est pas le cas.



Ensuite

          Une véritable baffe claque ! Que du bonheur et beaucoup d'humour. De l'amour et des sujets d'actualités traités avec la plus grande légèreté. 

     On s'embarque, dès l'épisode 2, dans un Tweet improbable à mourir de rire.


    Le fameux #Metoo, reflet de la société oblige, est l'invité de l'épisode 3. La nudité est-elle un droit, un pouvoir ou de l'exploitation du corps de la femme ? A vous de faire votre choix, le mien est fait depuis longtemps. #jesuisfrançaise.

     On découvre aussi avec plaisir de nouveaux personnages hauts en couleurs tout au long des 10 épisodes, de quoi passer un bon moment hors de l'espace temps. Une totale évasion possible, aux conditions indispensables d’avoir branché son cerveau sur 'second degré' et de lâcher prise.
     Et, on le sait le lâcher prise est indispensable quand on veut atteindre la jouissance...


Alors qu'en penser ?


          Vous avez 'vibré' grâce à Sex&TheCity, vous avez envié devenir Gossip Girl, alors Emily in Paris est faite pour vous, car cette série a tout pour s'inscrire dans leur lignée. Il sera cependant nécessaire aux auteurs de faire un effort au niveau des intrigues, et surtout d'allonger le format (moins de 30 min) : Quand c'est bon c'est toujours trop court. 
     J'attends donc avec impatience la saison 2 qui est en préparation.

Ah ! Mon reminder vient juste de sonner, j'ai un rendez-vous vital, super important, non non pas avec A2MV, mais avec mon dernier achat en matière de chaussures. 😁👠💋


          XX Plein de souvenir d'une chambre d'hôtel avec terrasse et vue sur la tour Eiffel 💕


Share:

Basic Sit to Apprentice

          Hello ! C'est en cherchant des idées de combo à tester que je me suis laissée séduire par le passage du Sit (Seat) à l'Apprentice (Jamilla). Comme d'habitude, pour vous le proposer sur Fb, Insta, et en tant que bloggeuse rigoureuse (fierté personnelle exige), il m'a fallut le réussir.

          Info essentielle, discrètement glissée dans la phrase précédente :  Maintenant, et depuis pas si longtemps je sévis aussi sur Insta (mais sans la cravache).

          Au départ de cette aventure, j'ai pensé 'Super combo' à savoir Basic Sit / Apprentice / Butterfly et puisque le passage de l'Apprentice au Butterfly (obtenu non sans en avoir bavé comme un escargot sans coquille*) composait une moitié du chemin, je n'avais plus que quelques petits efforts à faire pour toucher au but. Sauf que voilà, ce fut plus facile à dire qu'à faire...

*petit clin d'œil à ces messieurs sportifs qui utilisent une coquille de protection




Il est temps de vous révéler les 3 secrets que j'ai découvert pour passer du Sit à l'Apprentice.

     

◈ Video et premiers essais :


     La vidéo nous présente le combo  Sit / Apprentice  Inside Leg Hang (Scorpio)
Merci Erynn ! (Elle fait partie de mes 10 chaines de pole préférées ici)



          On passe sa main entre ses cuisses (une de mes petites habitudes) et on se laisse descendre.

     Résultats : 
Si je desserre les cuisses, je tombe.
Mon bras droit est trop court pour atteindre la barre.


◈ Les secrets :

#1 Chercher du grip pour écarter les cuisses :

          En position de Sit, placer sa main gauche en haut de la barre, le grip va provenir de l'intérieur de la cuisse gauche. Il faut penser à se pencher sur le côté droit pour basculer le poids de son corps. On doit vraiment sentir la cuisse gauche gripper à la barre afin de pouvoir écarter l'autre de la barre et glisser sa main.
     Placer sa main en "finger pointed grip".
     Pendant ce temps la jambe droite passe de l'autre côté de la barre et vient s'accrocher au niveau de la face externe de la cuisse contre la barre. On remplace le grip de la cuisse gauche par la droite.

          Une fois passé ce cap je me suis rendu compte que j'avais placé ma main gauche un peu n'importe comment.



#2 Placer sa main gauche  (hauteur)

          La main gauche doit être placée suffisamment basse pour permettre à la main droite d'atteindre le bas de la barre. 

#3 Placer sa main gauche (rotation)

          Il est nécessaire d'attraper la barre en simple grip, sans exagération !  La peur de tomber peut donner envie de trop enrouler sa main autour de la barre ce qui entrave les mouvements. 

     Il va ensuite falloir se laisser descendre le long de la barre.

     Première moitié du chemin : Check,  vous êtes en Apprentice

     L'objectif suivant sera d'enchainer sur un Butterfly.  😨
Faire de nombreux essais pour y arriver est une très bonne méthode alternative pour s'exploser le bras droit ! (souvenir du Marion Amber). Pour ma part il va falloir travailler sur le placement, pour qu'il soit optimal, et m'éviter de forcer comme une tarée pour finaliser le Butterfly.

     Fini les secrets, maintenant à la pratique. Pour que cela devienne une routine on n'hésite pas à faire et à refaire ce combo.

     Pour moi un partie de plaisir s'annonce, photos, logiciel graphique, pétage des yeux sur mon écran, ce combo est possible donc je vais pouvoir vous le poster sur les réseaux ! 

          Vous aussi vous avez des idées combos, vous aimeriez en réussir ou vous avez vos chouchous préférés, dites le nous en laissant tout ça dans un commentaire.    😄


                    XX  Plein de 'ride' assise sur un papillon multicolore 🌈
                            ( ou pour moi sur A2MV)


Share:

Ils se sont trouvés eux-mêmes !

          Hello ! Si j'étais blogueuse lifestyle je vous dirais... voici mes 2 chaines Youtube favorites du mois !
     Mais vous me connaissez je suis plutôt pole dance et allusions coquines alors...
voici 2 personnalités drôles, sexy et surtout authentiques !




Honneur aux dames, commençons par Linh Thuu :


          J'ai découvert Linh en cliquant sur un de ces titres de vidéo aguicheur au sujet de Roubaba. Elle m'a tout de suite accrochée avec son franc parlé Yo les morues ! qui donne le ton.
     Tellement, que j'ai voulu en savoir plus...

          Linh est née garçon et partage à travers ses posts Youtube les étapes de sa transition qui lui ont permis de devenir femme. 
     Tout a commencé à l'adolescence par un coming out, ainsi que la découverte de l'existence des personnes transgenres, et là, ce fut le déclic...
Mais le plus simple pour en savoir plus sur son histoire, c'est de regarder ci dessous son très mignon Draw my life

.


          Linh est une personne très courageuse, car on ne peut pas dire que faire cette transition soit de tout repos. Quoi qu'il en soit, ça y est, elle est maintenant juridiquement une femme et ça lui va bien.
     Ces dernières vidéos ont pris un autre tournant. On voit une Linh plus épanouie et qui n'a pas froid aux yeux. Son contenu s'est diversifié, laissant s'exprimer pleinement sa personnalité avec une large dose de bonne humeur.

          La coquine s'est même attaquée à un sujet délicat et très audacieux, la sodomie (oui, oui...), mais abordé avec humour.

Malaise !


La suite avec Noholito :


          C'est avec sa performance de la préparation d'une pizza à la poêle que j'ai découvert Noholito. J'ai ri et même pleurer de rire. Il est très possible que mes voisins m'aient entendu (pas grave ils ont l'habitude, je fais aussi du bruit dans d'autres circonstances...). Je me suis particulièrement reconnue dans cette situation où, les mains pleines de pâte on essaye d'ouvrir un paquet de farine, au grand dam de mon service de nettoyage privé ➜ A2MV. 😂

     Calez vous dans votre chaise et jetez vous dans 12 minutes d'improbable, devenues réalité, grâce à lui 👇



          Après ça, en bonne boulimique de streaming en recherche de sa dose, j'ai continué sur ma lancée pour au final, regarder toutes ses autres vidéos...
     Que du bonheur !
Des expressions drôles, de drôles d'expressions et des allusions coquines.

Je suis plus queue de langouste plutôt que moule de Bouzigues

     Au delà des barres de rire, Noholito a une personnalité attachante. Ce sont ses amis qui ont repéré son potentiel et l'ont incité à se lancer sur Youtube. Il assume pleinement son humour, ses goûts, sa sexualité et son addiction au Mc DO !
Qu'importe le regard des autres pourvu qu'on ait le sourire gousse d'ail !


💗🧡💛💚💙💜


          Pour ces deux Youtubeurs il ne s'agit pas de nous donner des leçons de vie, et encore moins de faire des vidéos du style "10 conseils pour aller à la recherche de son moi intérieur", mais c'est certain, ils se sont trouvés eux-mêmes. A travers l'expression de leur personnalité on réalise à quel point le regard des autres n'a finalement aucune importance tant que l'on est sur le chemin du bonheur et de la quête de soi.

     Merci à eux de nous offrir ces agréables moments vidéos, idéaux pour retrouver de la bonne humeur lorsqu'on en a besoin.
Alors, on n'oublie pas de sourire à la caméra à la vie, et de se commander un Mc DO quand ça nous chante !


                    XX Plein de Kiss kiss Love, avec les moyens du bord et si y a pas les bords on prendra les côtés !



Share:

Street Pole Dance Paris

           Qui saurait résister à l’appel des poteaux de signalisation ?   Pour ceux dont le moteur de recherche les a incité à débarquer sur cette page, ou mieux, ont atterri ici par hasard, et qui ne savent pas de quoi je parle, bonne nouvelle, il s’agit de pole dance !
     C’est parti pour une mini visite parisienne, avec des poteaux tout spécialement choisis pour vous…





1ʳᵉ escale - Montmartre

          Direction la basilique. Pour cela il vous faudra gravir quelques marches, mais pas de quoi faire pâlir une poleuse.  #cuissedacierenaction !
     Une fois au sommet de cette petite butte, une magnifique vue vous attend. Vous pourrez alors y faire un pause romantique avec votre moitié, qui sera ainsi plus disposé à vous prendre en photos un peu partout aux détours d’une rue.
Visite en image !











2ᵉ escale - Le moulin Rouge

          Ah ! Le quartier de Pigalle ! Le fameux, le seul, l’unique !
     C'est mon rendez-vous incontournable à chaque séjour dans la capitale. Même si il a un peu changé, il reste encore suffisamment de sex shop pour satisfaire sa curiosité et ses envies coquines :




3ᵉ escale - La tour Eiffel

          Mon monument préféré au monde (pour le moment).
     Ce n’est que récemment que j’ai eu la chance de pouvoir gravir les marches pour monter aux 1ᵉʳ & 2ᵉ étages. (Hélas, 3ᵉ fermé, ce sera pour une prochaine fois)

Entre saison estivale et hivernale...  
#cuissesdacierenaction ! Le retour !





         


          Un seul cri de guerre, vrai signe de ralliement, qui sonne comme des paroles sacrées : vive les poteaux de signalisation !!
(et alors, si en plus, ils sont situés près des monuments, c'est 🎊🎇🎆)
     Vous avez de la chance, ce n'est pas mon coup d'essai. Vous pouvez aussi voir ma street pole dance à Lisbonne et Francfort !

                    XX Plein de J'adore Paris !



Share:

Comment se trouver soi même ?

          Aujourd'hui plongeons, sans prise de tête, dans des réflexions philosophiques, avec un GPS réglé sur l'ego. Vous avez votre écharpe jaune et votre nonchalance ? Non, pas vraiment besoin, sauf pour mon prof de philo (Ça date).

     C'est que je me pose beaucoup de questions sans vraiment trouver de réponse, c'est un peu comme si je voulais connaitre le secret de la vie après la vie.
     (Je me réincarnerai en ALIEN c'est sûr...)





          Voilà le topo; Je me demande si la majorité des êtres humains est normale de par sa volonté propre ou de par la pression sociale ?


1) Le temps des questions

          Affirmer que la majorité des êtres humains est normale est logique, puisque la normalité est par définition ce que la plus grande partie de tout le monde fait ou est. Ceci reste valable quelque soit le lieu, même si chaque culture a sa propre normalité qui s'exprime plus ou moins en fonction de la quantité de ses représentants dans la totalité.

          Alors pourquoi trouve-t-on des individus dits anormaux ?

     En biologie, ils assurent, par exemple, la survie de l'espèce en cas d'épidémie massive. La différence permet aussi l'évolution de l'espèce. (cf Darwin)

          Mais est ce seulement biologique ? Comment en arriver à cet écart avec le plus grand nombre ?

     Y aurait-il des individus qui se soient trompés de groupe ? (La société aime bien ranger les individus, chacun sa place, chacun son rôle, pas d'homme en robe)

Tout ceci reste bien théorique, vite du pragmatique :

Etude sur un cas concret que moi je connais personnellement très bien.


2) Je suis votre serviteure


          Je pense pouvoir dire que la poleuse et la coquine qui sont en moi constituent ma part de marginalité. Pour alourdir la note on peut aussi ajouter la femme qui ne veut pas d'enfant.

          Alors comment en suis je arrivée là ?

     Pour la partie coquine, je ne parvient pas à discerner l'inné de l'acquis. En effet, j'ai le sentiment que cette partie là a toujours été en moi aussi loin que je m'en souvienne. Hélas mes souvenirs ne me permettent pas de dater quoi que ce soit.

     Pour le non désir d'enfant, ce n'est que tard que j'ai compris que cela pouvait bousculer les idées reçues sur l'image de la femme dans notre société. Je n'ai jamais été contrainte de me marier, ni d'avoir d'enfants. Quelques petites questions de temps en temps, dans ma famille, mon travail, mes amis, ça et là. Ces questions, je ne les ai jamais ressenties comme de la pression, peut être à tord, parce qu' au final il semble qu'elles avaient plus d'importance que ce que je leur accordais. Une chance donc de ne pas les avoir prises au sérieux ! 

     En ce qui concerne la poleuse, c'est une autre histoire. Elle est bien liée de manière étroite à la coquine que je suis, mais pas que. Je sais que si je n'avais pas rencontré les bonnes personnes, ni découvert les salons de l'érotisme aux détours d'une rue, sur une affiche en 4 par 3, je n'en serais certainement pas là, avec une barre dans la chambre et à me donner en spectacle en public. L'ouverture de mon blog n'a eu pour effet, que de faire prendre encore plus d'ampleur au phénomène.

     Il y aussi mon A2MV qui au début de notre relation, n'a pas cherché à me changer. Il m'a même ouvert les yeux sur le fait que "la pole", c'est possible, "le blog", c'est possible,...  Bref, j'ai été encouragée à faire ce que j'avais envie, ce qui m'attirait.

     Puis ce furent les voyages (C'est possible).
En voyageant, on se rend compte que l'on ne vit pas tous de la même façon, et que l'uniformisation de la société de consommation, qui gagne peu à peu du terrain, n'a pour le moment pas encore gommé nos différences. Une évidence me diriez vous ? 
Peut être. Mais si vous voulez vivre à la mode Romaine dans votre propre pays, cela vous sera-t-il permis socialement ou pire légalement ?
Allez vous pouvoir vivre pleinement votre homosexualité par exemple ?
Chers messieurs, allez vous pouvoir enfin porter une robe ?
#LGBTQ+


3) Comment se trouver soi-même ?


          Pour ma part, je suis forcée de constater que mon environnement a été assez propice à mon développement personnel. Il est encore très très loin d'être total, mon train train quotidien  me demandant une énergie considérable et ne me permettant donc pas d'être aussi productive que je le voudrais. 
En serait-il de même si j'étais née dans un pays répressif ? Je ne crois pas.
Voilà aussi pourquoi, j'aime tant la série Netflix 'Unorthodox' et son héroïne qui a le courage de s'affirmer malgré la pression familiale.

     Dans mon fort intérieur j'ai envie que tout le monde se découvre lui même, car j'ai le secret espoir que nous tous puissions être acceptés dans notre diversité (Utopie, car pour le moment nous retournons plutôt en arrière)

          Alors comment se trouver soi-même ?   

     Faut-il regarder plus autour de soi, ses amis, ses relations privilégiées pour se comprendre, ou chercher désespérément des réponses à des questions qui tournent en boucle dans la tête ? Peut-être est-il nécessaire de ne plus se freiner sur certaines choses par pression sociale et accepter que l'on ne peut pas toujours être dans la norme, lisse, bien pensante, politiquement correcte,...
Qui sait vous pourriez être la prochaine évolution de l'humanité !

     Alors on ouvre son esprit, on s'intéresse à diverses cultures, on se pose des questions sur soi même sans tabou pour interroger ses envies les plus secrètes et les plus fugaces, et surtout, comme l'ont toujours dit nos parents, 'On ne dit pas que l'on aime pas avant d'avoir gouté !'

     Vous ne risquez que de découvrir, vous aussi, la déviance qui vous rend heureux. Et pour une fois je ne fais pas que référence à la sexualité mais juste à l'opposition de ce qui est dit naturel.


                    XX Plein de J'ai une foule de perversions dans la tête, et alors ? 😂

Share:

Comment poler quand on n'a pas le sens de l'orientation ?

          Hey ! Si je vous parle aujourd’hui du sens de l'orientation, c'est qu'à ce niveau je n'en connais qu'un rayon, celui des grands magasins ! En effet c'est le seul endroit où j'arrive à me repérer,  je ne sais pas pourquoi, là ça marche, ailleurs c'est le néant.
     Un exemple très simple : il y a quelques années, quand au travail je montais à mon étage, il m'arrivait de tourner à gauche en haut des escaliers, sauf que perdu c'était à droite. J'ai alors cherché une explication pour m'apercevoir que la porte d'entrée, à l'étage du dessous, n'était pas dans la même direction que celle du dessus, une petite différence de 90° suffisante pour m'envoyer sur le mauvais chemin, une belle bande de fois.





Ne vous inquiétez pas :

  1. Vous ne pouvez pas être pire que moi.
  2. Vous comprenez mieux maintenant aussi pourquoi quand le gel douche est en tête de gondole j'ai envie de le boire ! ( en savoir plus)

Et il y a de vrais conseils en fin d'article ! (oui, il a bien fallu que je trouve des astuces pour me repérer)

Mais tout d'abord,


A vous de tester votre pierre de pigeon :

(Le quiz du pigeon voyageur)

1) Quand vous devez vous rendre dans un lieu inconnu, vous :
a - regardez où ça se trouve avant de partir et ça suffit.
b - avez votre téléphone allumé avec google map et tout va bien.
c - partez 2h avant histoire de ne pas arriver en retard, même avec google map.
d - faîtes appel à un ami !

2) Quand vous rentrer dans un bâtiment, vous :
a - savez quels couloirs empruntez et à quel étage vous êtes.
b - devez demander où est le bureau recherché.
c - sortez par la porte de derrière sans vous rendre compte que ce n'est pas votre chemin.
d - vous êtes trompé de bâtiment.

3) En sortant du grand magasin, vous retrouver votre voiture :
a - tout de suite
b - à quelques rangées prêts vous y êtes.
c - vous devez mémoriser le code de l'allée.
d - 'hep, taxi !'

(tant que je sais ou j'ai garé ma soucoupe tout va bien...)

          Voilà si comme moi, vous avez une majorité de réponses c, vous connaissez la chanson...

     Bien souvent c'est un manque dans la représentation et mémoire spatiale qui nous crée tous ces problèmes, pas l'idéal dans notre sport donc.


Alors comment faire avec sa pole ?


          Voici quelques tips, quand on doit apprendre un nouveau trick :

  • Première astuce, analyser la forme générale du trick. La barre passe-t-elle entre les jambes ou les deux jambes sont-elles du même côté ?  La barre se trouve-t-elle face à moi ou derrière ?
  • Deuxième astuce, localiser mes membres les uns par rapport aux autres. Je passais beaucoup trop de temps à me demander c'est sa jambe gauche ou droite ?  Et moi c'est laquelle ?  Alors qu'en fait, nous allons le voir, ça n'a pas d’intérêt.
  • Troisième astuce, activer la mémorisation en tapotant les parties de mon corps qui vont être en action au départ du trick. La plupart du temps c'est un bras et une jambe.(Oui, le temps que je quitte des yeux la photo/vidéo, pour me positionner devant la barre, je ne sais plus qui je dois mettre où ^^)
  • Quatrième astuce, faire sa figure, si possible, sur le sol avant de la faire sur la barre.


          Tout cela peut paraître assez abstrait, alors voici deux exemples sur une variation de Seat Knot et de BrassMonkey que j'ai récemment travaillées ;


SeatKnot Variation :


@melanie_polefuerteventura

1) La barre est devant moi et elle ne passe pas par l'entre jambes, les deux jambes sont du même côté.

2) Je suis droitière donc c'est ma jambe droite qui sera contre la barre comme quand je fais un Side Climb.

C'est le bras du haut qu'il faudra placer principalement. Je vois sur la photo que c'est le bras opposé à ma jambe. (donc le gauche)

3) Je tapote donc ma jambe droite et mon bras gauche pour ne pas oublier que ce sont eux que je dois placer contre la barre.


BrassMonkey Variation :


@milena.k88

1) La barre est devant moi et elle passe par l'entre jambes. (si, si au départ du trick)

2) Je suis droitière donc c'est ma jambe droite qui sera en haut contre la barre. Le bras qui aide au grip contre la barre est aussi le droit, celui du même côté que la jambe.

3) Je tapote donc ma jambe droite et mon bras droit, ce sont eux que je dois placer contre la barre.


          Même si pour l'article je suis obligée de parler de gauche et de droite, en training cela n'est pas nécessaire, il faut avant tout repérer nos membres les uns par rapport aux autres, tel est le secret de l'orientation.

     Si vous voulez un article tuto sur un de ces 2 tricks (ou les deux), n'hésitez pas, et dites le moi en commentaire, je me mettrai au boulot.


          En bonus, désormais, vous en savez un peu plus sur moi et sur le fait que je confonds systématiquement un scorpio et un gemini, question de jambe !

     Dans ces conditions, vous vous demandez sûrement comment je fais pour voyager et toujours revenir à bon port ?  Il n'y pas de secret, réponse 1) e : c'est grâce à A2MV.  Bon, il faut dire qu'il a tout intérêt à me ramener, vu que je suis la lumière de sa vie. 🌷🌸🌹🌺🌻🌼 (c'est pas moi qui le dit, c'est lui 😊💞)


                    XX Plein de C'est pour où les bisous ?

Share:

Recent Posts

FACEBOOK

POPULAR POSTS

Copyright © Journal particulier d'une Pole Girl | Powered by Blogger

Design by ThemePacific | Blogger Theme by NewBloggerThemes.com

| Free Blogger Templates