samedi 22 septembre 2018

C'est tombé sur Murcia

          Et si on s’égarait un peu dans la 7e plus grande ville d’Espagne, … qui vient de dire que c’est un coin perdu ?
     Pour la trouver sur une carte, soit vous lancez une fléchette en visant Majorque et vous vous manquez, soit plus pratique vous regardez en bas à droite dans la région Murcia se trouve la ville de Murcia.
     Si vous décidez comme moi de l’inclure en tant que ville étape dans votre voyage vous pourrez faire plaisir à votre moitié, qu’elle soit en mode romantique ou d'humeur plus coquine.



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



          Avec A2MV (Karlek Imitliv) (oui, vu qu'il me fait toujours de bons petits plats et plus, je l'ai encore gardé pour cette année), nous sommes restés à Murcia pendant 4 nuits d’amour (en fait 1 de sexe, 1 de câlins et 2 autres de dodo intense pour récupérer de la ville précédente et anticiper sur la fatigue de la suite du voyage). Cette pause murciane était de toute manière faite pour pouvoir ensuite profiter des longues journées shopping et des folles nuits en boîte à Madrid !!!

     Mais alors qu'avons nous fait hors de la chambre d'hôtel ? Et bien voici un condensé de nos belles journées détentes en mode doucement le matin et pas trop vite le soir.




Promenade dans la ville :


          La ville n’est pas très grande mais sympa et c'est avec un grand plaisir que tous les matins (14h) nous prenions le tram pour nous rendre dans le centre.


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


          Grâce à mon équipement nécessaire de l'exploratrice urbaine, nous arpentions les rues de cette contrée inconnue. C’est qu’il faut faire attention, là bas les animaux sauvages vivent en liberté près du fleuve. Nous avons pu voir des hérons, des canards et même des pigeons. Quel exotisme !



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


          Il y a aussi une sardine fossilisée datant au moins du Trécassé tertiaire (car normalement elle est sensée cracher de l’eau). Aaaaahhhhh, un jeu de mot façon A2MV, vite sort de ce corps. (je ne dis pas toujours ça)



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



Direction la Cathédrale :


          La ville est surtout connue pour sa cathédrale, alors comment passer à côté ? Il suffit de s’appeler Lola et Karlek. Nous nous sommes débrouillés, on ne sait comment pour visiter le musée de la cathédrale sans visiter la cathédrale ! Bref la voilà en image (de l’extérieur forcément).



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



Enfin au Real Casino :


          Il s’agit d’un ancien club privé. C’est l’endroit que j'ai préféré, je m’y suis sentie tout de suite un peu comme chez moi, sans prétention bien sûr.

     La pièce de mes rêves : le dressing ! Imaginez des miroirs à 360°, un plafond avec une peinture féérique, des dorures partout et des placards discrets ne pouvant renfermer que des tenues merveilleuses.



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale

voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



Spécialités Cul-inaires :


          Vous pourrez déguster une salade de Murcia composée principalement de tomates bien accommodées ou encore des pastel de carne, tourte à la viande en forme de rose.

     Dans le centre chez Drexco, une petite pause café (asiatico) ou thé aux saveurs originales s’impose.



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


     Si vous ne trouvez rien à manger, pas de panique, la ville dispose d’un distributeur disponible 24 h sur 24. Et si vous n’avez pas besoin de nourriture, ou que vous vous êtes trompé dans votre réservation et restez 1 mois coincé à Murcia, des sextoys se trouvent dans le distributeur mitoyen. (Pour en savoir plus sur mon Espagne insolite à moi c’est ici)



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



Murcia la romantique :


          Après toutes les tensions sexuelles disséminées ici et là dans cet article (enfin cette fois je suis tout de même restée soft, n'est ce pas ?), finissons par une note chargée de douceur et empreinte d'une certaine fièvre romantique.

          Ma soirée favorite ?
     Le soir où, sur la place de la cathédrale, entourés par de douces lumières rosées, un violon a commencé à déverser sa rivière mélodieuse, nous poussant à nous rapprocher pour entamer puis exécuter une valse langoureuse et fusionnelle. (Sort de ce corps, j'ai dit, enfin quoique...)



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale


     Puis nous sommes rentrés à l’hôtel bras dessus, bras dessous, l'un contre l'autre, encore tout émus par notre danse, non sans faire une dernière petite halte par la place circulaire et ainsi achever notre joli séjour dans cette ville.



voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



          En 4 jours le contrat a été rempli, repos, repas, balade douce et calme, de quoi partir retrouver le tumulte de la capitale espagnole avec plaisir. Cela vous a peut être donné envie d’aller à Murcia ou dans toute autre ville un peu moins touristique que les autres, histoire de profiter du paysage mais aussi de votre douce moitié. Sinon, tout un week end au lit, c’est bien aussi…

                    XX (Plein d'énergie car très reposée, mais avec l'obligation de refaire notre stock de préservatifs)


On part ailleurs...

...visiter Haarlem
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/03/vous-connaissez-haarlem.html

...sur la côte d'Azur
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/01/nice-et-monaco-une-viree-hivernale-en.html

...en train couchette
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/04/le-train-couchette.html


Mots clés : voyage, week end, Espagne, coquin, Murcia, Casino, balade, cathédrale



samedi 15 septembre 2018

Quand apprendre à Poler rime avec vidéos du net.

          Premier article de pole de la saison ! Je reste en mode autodidacte, siamoisée à mon ordi et à Youtube aussi. Alors voici pour la toute première fois, rien que pour vous, sorti tout droit du cerveau d'une accro au net, un topo pour faire de la PAO (Pole Assistée par Ordinateur) avec des vidéos du web. (Bon en fait je fais ce que je peux, mais partager ses petites astuces c'est toujours sympa !)





1- Sélectionner les tricks:


          Le choix du trick à travailler est ce qui me semble le plus difficile. Quand les poleuses de rêve font le show elles donnent toujours l'impression que c'est trop facile alors qu'en fait pour le commun des mortels c'est juste à la limite du presque impossible.
     Mais depuis mes bonnes résolutions du mois de décembre j'ai revu mes exigences à la baisse et pour l'instant cela me réussi plutôt bien, j’ai plus de force, je suis plus en forme et j’ai appris quelques nouveaux tricks et combo, c'est là l'essentiel.

          Pour ma part, le bon, et seul, conseil pour la sélection du trick à travailler, sera de ne pas être trop gourmand(e) et de ne pas forcément essayer tout, tout de suite, en somme tout l'inverse de ce que je faisais avant ! Notez cependant que ce conseil n’est pas valable partout, sous la couette notamment.
     Je puise bien sûr mon inspiration en regardant de nombreuses vidéos hot chorégraphies, pour y trouver les nouvelles positions nouveaux tricks qui vont me motiver, et surtout me faire mettre les jambes en l'air, en haut de ma barre.





2- Selectionner des vidéos :


          Pour les vidéos je pars en chasse sur Youtube. De manière classique je recherche par mots clés avec le nom du trick ainsi que les combos associés aux figures. (D'où l'importance de connaître un max de noms)
     Ca donne par exemple :
pole dance seahorse
pole dance seahorse combo

          Je sélectionne plusieurs vidéos pour un même trick, car le placement peut varier d'une poleuse à l'autre, ainsi que les entrées. Normal, morphologiquement nous ne sortons pas d'un moule unique pour le plus grand plaisir de tous.

     Pour retrouver rapidement, jours après jours ma sélection (et comme je suis une tête de linotte), j'enregistre les liens dans les favoris de mon navigateur.

     J'ai même entendu dire que l'on pouvait télécharger ces vidéos avec un module externe gratuit sur Firefox, au format et à la taille que l'on veut (et la taille c'est important), pour pouvoir les garder bien au chaud sur son disque dur et les visionner n'importe où, même dans mon lit et sans accès internet. Puis on peut la couper avec Format Factory pour ne garder que ce qui nous intéresse et même retourner la vidéo pour que la poleuse devienne gauchère ! Enfin on peut utiliser VLC pour lire la vidéo à la vitesse de l'escargot qui rentre pépère de son salad'bar préféré, pour décomposer tous les mouvements image par image. Mais bon ce ne sont que des rumeurs, je ne sais vraiment pas si c'est légal alors je ne le fais jamais, et encore largement moins pour télécharger des vidéos pornos.





3- Regarder les vidéos :


          Je ne vous refais pas le discours de la méthode. Je regarde et j'analyse de nombreuses fois la même vidéo-tuto en vitesse très ralentie (on peut le faire direct sur Youtube aussi), avant de prendre rendez-vous avec ma barre.
     Le but est de mémoriser spatialement mes différents membres. Position des mains (simple grip, cup grip...), leur placement sur la pole et la décomposition des mouvements. Je teste même les positions et les différentes étapes sur le sol avant de monter sur la barre, me repassant le déroulement de l'enchainement dans la tête.
     J'économise ainsi un maximum de mon énergie avant de faire mes premiers vrais essais.  Ensuite c'est parti pour le training.





4- Consulter le blog de Lola (c'est moi !) :


          Un peu d'autopromo car je bosse pour vous en partageant le résultat de mes recherches sur Youtube et des petits conseils training sur mon blog, consultables là bas, à droite ou dans la rubrique Pole Dance. Maintenant, si vous préférez, il y a aussi une rubrique Sexy Thing...
     Alors n'hésitez plus, que ce soit côté pole ou côté facéties un brin érotique si vous voulez me suivre, abonnez vous sur la page Facebook. :)



     Ah, oui, et de temps en temps vous pourriez avoir droit à un truc totalement normal, fleur bleu, reposant d'A2MV.


          Mais je m'égare. Retour au sujet principal et en résumé :
     On sélectionne plusieurs vidéos pour un même trick avec les combos associés, on se passe la vidéo au ralenti un grand nombre de fois, on s'économise en simulant (c'est moi qui dit ça ?) le placement à chaque étape pour mémoriser un max.
Et après y a plus qu'à !   :)  (comme si c'était trop facile !!!!)

          Et aussi on ne se décourage pas, c'est parfois là que l'on peut s'apercevoir que quelque chose ne va pas et qu'il faut reprendre à l'étape 2  :(

          Donc COURAGE, parce que quand le résultat est là, c'est la fête !


                    XX (Plein de comme disait Jacques : A cœur vaillant rien d'impossible)


Plus de pole...

Playlists
http://journalpolegirl.blogspot.com/2017/11/pole-dance-music-playlist-4.html

Photo pole dance et romantisme
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/06/lola-songe.html

Secretary et combos associés
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/04/secretary-russian-layback-compagnie.html

Mots clés : pole dance, training, tuto, vidéo, tricks, combo



samedi 8 septembre 2018

Une obsédée de l'Espagne

          Voilà, le temps est venu de défaire mes bagages, de développer les photos dans ma chambre obscure éclairée en rouge (une chambre rouge en quelque sorte), puis de choisir les meilleurs clichés.
     Et donc, après maintes et maintes tergiversations (mot non porno) voici le meilleur de mes photos de vacances en Espagne (là ça peut l'être).





Se nourrir




     Après avoir savouré les McBites de Do (et c'est toute une histoire) et les Chilli cheese bites du King, ce ne fut pas une surprise de retrouver des Sunbites en sachet dans un pays aussi ensoleillé. Et entre vous et moi après la plage et une bonne douche légèrement fraiche quoi de meilleur à mettre dans sa bouche ?   Vivement que le Colonel S. nous sorte sa propre version ...


Rencontrer la population




     Mais qui vois-je au détour d'une rue ? Un Rocco Siffredi presque taille réelle. Dommage que la boutique n'ait été fermée, j'aurais pu avoir une photo avec un des membres les plus importants du cinéma X presque grandeur nature ! Ah mais non suis-je bête c'est déjà fait et ce cher Rocco trouve même que j'ai la taille toute fine. Sinon ma tête passe toujours les portes (et sans lubrifiant.)


En cas d’urgence






     Une envie irrésistible ? Un petit plaisir à se faire seul, à 2 (ou plus) ?
     Picapica24h a tout ce qu'il vous faut ! Des distributeurs installés dans les rues disponibles 24/24 & 7/7 avec tout un tas de choses vitales à l'intérieur comme des préservatifs et des sextoys, du vibreur clitoridien au bon gros gode à usage interne et accessoirement un peu de nourriture et des boissons énergétiques pour le break avant de remettre ça.
     Que demande le peuple ? La même chose en France bien sûr !
(Et après A2MV se demande pourquoi j'adore l'Espagne.)


Faire une pause




     La photo parle d'elle même non ? J'ai encore laissé mon enthousiasme prendre le dessus et m'étonner de trouver un tel banc en plein milieu des Ramblas à Barcelone. Je me demande si l'architecte a pensé à se faire sponsoriser par une marque de plug, le sponsoring est à la mode en ce moment.


Prendre les transports en commun







     Il se trouve que je ne porte pas de lunettes malgré ma vision défaillante,  je suis un peu hypermétromyope et surtout pressebite, donc en voyant cette publicité j'ai d'abord cru à un petit personnage de dessin animé ou à une sucette, mais non il s'agit bel et bien d'un sextoy too cute.



Se promener dans la ville de Valencia





     Oserais-je dire que j'ai gardé le meilleur pour la fin ? Je ne sais pas, il a quand même une drôle de tête ce gars, et puis la raie au milieu ce n'est plus très à la mode. Il ne manquerait plus qu'il porte des mocassins.


     Et après tout ça, impossible de trouver un poteau valide pour poler dans la rue. Vous y croyez ? Je peux vous dire que les poteaux ne s’envoleront pas ici, vu que leur diamètre est tellement énorme, au moins du 60 mm. Je me suis trouvée contrainte de me rendre dans un jardin public, rayon jeux pour enfants. Il est bizarre ce pays quand même ?


          Voilà je ne voulais pas commencer la saison du blog sans une petite piqure de rappel :
'Non je n'ai pas changé" dixit Julio Iglesias.

Je suis toujours une obsédée,
Karlek toujours romantique et obéissant.
Bonne saison à tous.
C’est reparti mon ki..... !

          Plein de XXXXXX (pratique cette lettre pour les bisous)


Laissez-vous tenter...

Ne dis pas que tu aimes ça, review
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/06/on-lappelait-katsuni.html

Romantisme et macarons
http://journalpolegirl.blogspot.com/2018/04/recette-du-delice-moelleux-de-paris.html

samedi 1 septembre 2018

Terriens me revoilà, je suis de retour du cosmos !

          L'extraterrestre de la pole que je suis se prépare à atterrir après 2 mois de déconnexion complète dont 1 mois de vacances revigorantes. Bien sûr qui dit retour, sous-entend retour au boulot et ça, ça fait mal aux fesses, alors pour y remédier, j'ai acheté du lubrifiant, je me console en écrivant mes pensées les plus bizarres intimes sur mon blog.

          Comme vous l'avez compris c'est repartiiiii !!!






Pour la Pole Dance :


          Je suis toujours une accro, alors pas de doute à avoir les articles vont continuer de déferler, ne serait-ce que ce mois-ci ou ce sont deux articles pole dance qui vous attendent...


Dans le dossier Voyage :


          Je vous entrainerai en Espagne pour un peu de tourisme et plus si affinités (shopping, boîtes de nuit...). C'est que ma vie a été particulièrement rude cet été, puisqu'il m'a fallut alterner entre câlins torrides avec A2MV et visites de quelques charmantes villes de la péninsule ibérique.


Les Sexy Things :


          J'avoue avoir une énorme envie d'articles plus intimes, plus coquins et plus proches de mes fantasmes personnels aussi. C'est bon de pouvoir titiller ses lecteurs de derrière mon écran et surtout c'est un de mes petits rêves secrets.

     Je songe aussi (oserai-je ?) à vous dévoiler mes premiers émois devant l'objectif, qui sont aussi mes premiers travaux photos sur logiciel. Il faut un début à tout et cette douce époque où j'avais le temps de faire de charmantes photos un brin rétro me manque. C'est que chaque série de clichés était toute une histoire... que je pourrais bien vous compter tout en images !


          Dans tous les cas, ne vous en faîtes pas, vous pouvez compter encore et toujours sur des articles aux allusions garanties (-18) pour vous faire économiser en antidépresseurs, mais pas en achats dans votre Love Shop préféré.

     Dès la semaine prochaine nous partons en reportage photo en Espagne pour un article catégorie Voyage Sexy Thing avec mon habituelle double dose, celle de bonne humeur et celle d'humour.

     Pensez à réserver chaque week-end, 10 min dans votre emploi du temps, pour votre rendez-vous avec un de mes nouveaux articles à venir !


                    XX (Plein de 2.21 GigaWatts d'idées en tout genre)



dimanche 1 juillet 2018

Vacances de Blog

          Hi ! Et oui cette année encore le blog part en vacances, pour vivre de nouvelles aventures et revenir en forme pour de nouveaux articles.
     Quand à moi, je vous parle en direct d'une faille temporelle ! Nous sommes quinze jours en arrière et je prépare les vacances du blog et donc le dernier article, celui que vous êtes en train de lire en ce moment même, juste avant le Summer Break.





          Par contre, en ce qui concerne mon voyage dans des contrées pour certaines inexplorées, c'est une autre histoire. Au programme, un Train Trip dans un pays européen et la visite de plusieurs villes. Il me reste moins de trois semaines pour tout boucler et c'est la course. Je n'ai même plus le temps de faire de la pole mais surtout je n'ai pas terminé les préparatifs du voyage :

     Il manque des billets de train (problèmes de réservation sur le site)

     Je n'ai que plus ou moins réfléchis à ma nouvelle tenue de pole à emporter dans mes bagages. (Oui je veux en changer, j'aime varier les plaisirs). Et je n'ai pas non plus pris tous les renseignements d'usage habituels d'avant départ (liste des sex shops, des clubs de strip tease susceptibles de posséder une barre de pole et des musées érotiques).

     Je vais donc devoir me trémousser remuer et accélérer la cadence pour atteindre l'orgasme mes objectifs.
     Et s'il me reste du temps en bonus, je pourrais peut être dominer dresser la liste des monuments célèbres et des musées à visiter mais alors vraiment en bonus.
     Et oui, quand on est une poleuse  et qu'on est une coquine, on a des priorités dans la vie.






          Et même si je suis assez pressée, je tenais absolument à profiter de cet article pour remercier toutes les lectrices et lecteurs du blog, les fidèles comme ceux qui ne sont que de passage.
     Il y a quelques mois j'écrivais une brève discrètement coquine pour fêter les 200 abonnés de la page Facebook et vous voilà maintenant 400 !

     Merci pour l'extraordinaire dose de motivation que vous m'offrez. Grâce au blog, j'ai osé franchir certaines étapes et dépasser mes limites. J'ai aussi découvert des supers groupes FB, des personnes qui partagent leurs progrès, leurs réussites et leurs doutes parfois et qui sont une très grande source d'inspiration.

          Sur ce, je vous souhaite un merveilleux été et je vous donne rendez vous en septembre... (à moins qu'un événement urgentissime ne vienne troubler le repos du blog, qui sait ce que l'avenir nous réserve...)




          Attendez, je viens de réaliser : il va me falloir n'emporter que le strict nécessaire, je vais devoir transporter ma valise de ville en ville et je vais la remplir au fur et à mesure en faisant du shopping pendant le voyage. Bon, et bien pas de sex toys dans la valise cette année. Après tout, on a déjà eu de la chance que nos menottes contenues dans la valise d'A2MV passent les rayons X sans que nous ne soyons inquiétés, on ne va pas tenter le diable. (je me contenterai du matos organique que mon prince passe au contrôle, je n'ai d'yeux que pour ça lui).

                    XX ( plein de nombreux et grands mercis, avec une foule de je reviens bientôt )

Vous aimerez peut être :

Du sexe durable en couple.
http://journalpolegirl.blogspot.com/2017/03/une-sexualite-durable-en-couple.html

Du romantisme.
http://journalpolegirl.blogspot.com/2017/05/je-sais-aussi-etre-romantique.html

Un sujet de société sexy sur la forme.
http://journalpolegirl.blogspot.com/2017/03/la-vie-est-un-porno.html


samedi 23 juin 2018

Lola songe




     C’est le moment choisi par le soleil pour plonger vers l’horizon, pour prendre son repos et nous envahir de sa dernière lueur rouge.
     Dans le studio, un petit rituel bien rodé suit une quasi routine. Son déroulement tient pourtant en peu de mots, échauffement, nettoyage de la pole, tenue de show-girl. Le spectacle privé va commencer.

     Lola est prête.


     La rampe LED s’illumine et ses 1720 lm contrastent magiquement avec la pénombre qui s’était installée.
     Les premières notes de la Playlist retentissent comme un signal, un appel, ma présence est désormais souhaitée. J’entre, me love dans mon petit recoin attitré. Lola songe. Elle passe dans sa tête une dernière fois en revue le fil des évènements à venir, enfin de ce qu'elle a envie de me montrer. Habilement elle entretient le mystère, me laisse croire à une improvisation.


Lola songe
Immobile, rêveuse, en attitude.


     Le tempo semble être le bon, Lola sort de ses rêves et va peu à peu entrer dans les miens.
     Elle prend son temps, me faisant des attitudes douces et sensuelles. La coquine sait très bien quel enchainement elle va me sortir, mais elle sélectionne son moment, histoire que je ne trouve tout cela pas trop facile.
     La musique s’accélère, premier trick, spectaculaire, c’est sûr elle veut être certaine d’avoir toute mon attention. 

Gagné !



     Je sors enfin du rôle d’aide à l’entrainement aux remarques et critiques sans concession pour m’installer confortablement dans celui du spectateur, profitant de la magnifique prestation qui s’offre à mes yeux, seuls. Je ne suis tout de même pas si candide ; Lola possède comme beaucoup d’artiste, la grande faculté d’adorer être le centre d’intérêt unique de son auditoire.


Le voile
Le réveil soudain, la lumière qui ébloui, tout est trop rapide.


     Ma vision s’évade, joue avec ma perception, un voile flou de lumière se pose sur la danseuse. Le temps devient fluctuant, les différentes positions s’entrecroisent, se superposent. Voilà Lola dédoublée qui, mouvante et émouvante, place à nouveau une série qu'elle conclue d’un claquement des pointes de ces chaussons.

Mais oui je te regarde !



La ballerina
Le superman se fait complice, se transforme, le ballet tient ses figures.


     Le temps et l’espace m’accordent un privilège, changent ma réalité. Je suis dans cette jolie petite salle aux murs de marbre bleu, où deux poles se dressent face à mon regard. Euterpe et Terpsichore m’accueillent pour me placer en hôte privilégié, au centre même de la danse. Mon imagination vient tout à coup de m’offrir une plus grande liberté, une réserve mémorielle fantastique que je m’empresse d’emplir des multiples figures de Lola.

     Tel un antique patricien je me prends au jeu et admire le ballet des évolutions autour des barres.


Un monde de noir et blanc
La danseuse se fond dans son décor, ses chaussons sont des pinceaux qui soulignent le mouvement,
 captivent et hypnotisent, ornent la scène de jets de couleurs.


     Quel délice de pouvoir rassembler toutes ses images, de les agencer, de les transformer comme si j’utilisais un bon vieux logiciel. Une idée après l’autre, un filtre après l’autre, et les tableaux s’enchaînent sur un rythme imposé par Lola, à croire que même les chanteurs de sa playlist sont à son service.


Le final
La récompense des efforts, la joie, l’aboutissement, l’orgue étend ses dernières notes.


     D’ailleurs voilà que la musique entame sa sortie dans un de ces fondus digne des années 80, où le volume sonore en baisse semblait le remède idéal pour finir en beauté. Dernière pose, un grand écart, quand tout à coup, dans un élan soudain l’artiste saute sur son public à la recherche d’un câlin tendre de récompense après tant d’efforts et de souffrance.


Elle est blottie, 
toute chaude et transpirante, 
contre moi, 

Je l’aime !


samedi 16 juin 2018

Bears we can

          Vous commencez à le savoir en me suivant régulièrement depuis 2 ans (et quelques), j’ai parfois des envies qui sortent de l’ordinaire, carrément non conventionnelles, voire vraiment étranges, et que cela vous étonne ou non ce ne sont pas que des envies coquines (tiens un soupir de quelqu'un à côté de moi).

     Depuis toujours j’adoooore titiller un peu mon monde avec des tenues originales, sortant des cadres pourvu que cela me plaise.




          A la suite du shooting photo pole dance bisounours, j’ai vraiment trouvé dommage de ranger un ensemble si mignon au placard (aka les oubliettes – aka vestibule du j’ai plus rien à me mettre)
     Je me suis mis en tête (et pas ailleurs), d’en profiter autrement que pour la pole.




          Comme de bien entendu je vous ai réservé mes meilleures idées de tenues pour exhiber son ensemble Bisounours à l’extérieur tout en restant tigresse à l’intérieur.


The Bears and the Bitch, Bears and the Beach.


Quand la porter ?


          A l’occasion de votre prochain voyage dans le temps, à l’époque où le plastique c’était fantastique, en sautant derrière le volant de son cabriolet, les surfs sur la banquette arrière, direction la plage, les cheveux dans le vent…




Comment la porter ?


          Accompagnée d’un short et de bijoux fantaisie tel un collier de perles rose en plastique, bien sûr. Pour les détails indispensables, une jolie fleur très artificielle dans les cheveux ou sur le short lorsque le couvre chef s’impose. Ce dernier sera un chapeau large, version Samantha Jones et son énorme chips trempée dans le guacamole que l’on croque à pleine dent en regardant la 'bite' de Dante.




Où la porter ?


          Sur la plage, au coucher du soleil, près d’un feu autant allumé pour se réchauffer de la douceur nocturne que pour faire griller des marshmallows.

Quand ne plus la porter ?


          Jamais c’est un intemporel. Ou alors dès que l’envie de liberté sera trop forte et que votre poitrine réclamera le droit de se dresser fièrement pour sentir la douce brise poindre. Ou bien quand l’odeur sucrée des marshmallows et autres doux artifices floraux auront fait leurs offices et que des défis seront lancés pour rapprocher les corps enfiévrés.




Rockalola


Comment la porter ?


          Dans un style Glam’rock classique, perfecto et dentelles, et sa jupe en tulle aux multiples froufrous. Même si j’ai aimé prendre la pause pieds nus, des escarpins ou des bottines noires sont plus dans le thème (c’est la fashion façon de parler ! :) ).





Où la porter ?


          Au restaurant avec son amoureux, dans un ‘Diner’ qui nous replonge dans les années 50-60, ou mieux, dans un repaire de Bikers. Pour le dessert ce sera une énorme glace, une de celle que l’on n’arrive pas à finir autrement qu’à 2, en la regardant fondre, pour l’achever à coups de paille. S’en suivront des danses endiablées : du rock pour faire tourner la tête, des balades pour éveiller les sens.




Quand ne plus la porter ?


          Quand l’ivresse sera telle que la retirer sera le signal pour votre partenaire de vous emmener au septième ciel, en cherchant, des lèvres, votre point culminant sous la multitude de voiles de votre jupe.





Pink Carpet.

          Mon imagination fertile me permet de m’évader dans des univers parallèles, au-delà de toute frontière de l’espace et du temps (c’est possible ça ?!) et ainsi je rêve aussi de tenues que je ne possède pas dans mon placard. Si je devais porter mon ensemble Care Bears sur le tapis rouge rose ou pour des Hot d’Or ce serait dans une tenue d’inspiration Moschino.

La tenue de mes rêves ?


          Le soutien gorge Bisounours serait paré d’une robe noire. Celle-ci prendrait naissance sous la poitrine forcément et terminerait délicatement sur le sol s’ouvrant comme la corolle d’une fleur. Une ou deux fentes ici et là pour mettre en valeur ce qui doit l’être. Sur le tissus de la robe, en guise d’ornement, des inscriptions subtiles fuchsia telles que :

Bears we can
In sexo veritas
Fesses ->
Have you seen my... Bears ?

          Enfin, des chaussures à la semelles roses rouges viendraient parfaire la tenue agrémentée de son indispensable pochette Karl Lagerfeld, celle avec les petites oreilles de chat. (Non ce n’est pas une wich list ;) )

     Et me voilà prête pour recevoir mon prix de la meilleure scène… ‘chaude’ (décernée par l’acteur-réalisateur-juge-jury A2MV).

💙🐻🐻🐻💜


          Comme quoi des ours contre sa poitrine ça peut vraiment mener à tout, pas seulement à faire de belles figures de pole, mais aussi à un très grand moment de mode, bon d’accord un chouette moment de mode, sauf si la chouette s’est faite effrayée par les ours.


          XX (Plein de il faut que j’aille d’urgence regarder un défilé ou un humoriste pour une séance de rattrapage :))


Le saviez-vous ?

J'ai déjà fait leur fête aux secrétaires.
http://journalpolegirl.blogspot.com/2016/04/aujourdhui-je-fais-leur-fete-aux.html

Je suis un Ovni (ça vous savez, oui ;) )
http://journalpolegirl.blogspot.com/2016/05/je-suis-un-ovni.html

Je montre mes tétons à la plage !
http://journalpolegirl.blogspot.com/2016/08/pourquoi-jai-choisi-detre-seins-nus-sur.html